lutter contre la depression

Vivre avec un conjoint dépressif constitue une épreuve mais dites-vous que les choses sont encore plus dures pour le principal concerné. La bonne nouvelle est que vous pouvez l’aider à s’en sortir. À deux, vous aurez plus de facilité à surmonter une telle maladie et sauver ainsi votre couple. Voici comment y parvenir.

Détecter les symptômes de la dépression le plutôt possible

Plus vous attendez pour régler le problème, plus il risque de s’aggraver et finir par détruire, non seulement la vie de votre partenaire, mais aussi votre couple. De plus, vivre longtemps avec une personne dépressive peut vous rendre dépressif à votre tour. Pour éviter d’en arriver là, vous devez savoir détecter les symptômes qui apparaissent chez votre conjoint dès le début de la période de dépression.

Les symptômes physiques de la dépression

Parmi les symptômes physiques, nous pouvons citer la fatigue et le manque soudain d’énergie. La dépression entraine aussi des troubles du sommeil. Soit la personne qui en souffre ne dort pas assez, soit elle a tout le temps envie de dormir. L’appétit est réduit, ce qui peut causer une perte de poids considérable. Les migraines et les douleurs au dos deviennent de plus en plus fréquentes. La dépression impacte négativement sur la libido du sujet, ce qui peut mettre votre couple encore plus en péril.

Les symptômes psychologiques de la dépression

Une personne dépressive a tendance à être triste. Ainsi, elle peut pleurer à chaudes larmes pour un petit souci qui, en temps normal, ne provoquerait pas une telle réaction chez elle. Si vous remarquez que votre conjoint perd tout intérêt pour son travail, ses activités sociales et familiales, c’est un indice qui devrait vous mettre la puce à l’oreille. Le sentiment de culpabilité infondé, la perte de l’estime de soi, l’incapacité de se concentrer, ce sont tous des symptômes psychologiques à ne surtout pas ignorer. Dans le cas d’une dépression majeure, l’individu peut même développer des pensées suicidaires.

Comprendre la cause de la dépression

Les facteurs causaux de la dépression sont nombreux. Mais pour couper le mal à la racine, il faut déterminer les véritables sources du problème. L’hérédité peut être en cause, ainsi que le fait d’avoir déjà été dépressif auparavant. Certaines maladies sont aussi susceptibles de provoquer une dépression : le stress, le cancer, l’arthrite, les maladies cardiovasculaires, et la maladie de Parkinson, etc. En outre, il n’est pas rare de voir des gens tomber dans la dépression après le décès d’un être cher. La perte d’un emploi peut avoir le même effet néfaste, tout comme le sentiment de solitude. La consommation de drogue constitue également un grand risque. Certaines femmes deviennent dépressives après l’accouchement. On parle alors de dépression postnatale.

Consulter vite un médecin

Dès que vous constatez un symptôme de dépression chez votre conjoint, emmenez-le vite voir un médecin traitant. Il peut vouloir rester dans le déni. C’est à vous de le convaincre de voir ensemble un professionnel. Il se peut que ce soit vous qui devez tout expliquer au docteur pour déterminer la vraie cause du problème. Après un diagnostic, le médecin peut prescrire des anti-dépresseurs et/ou vous recommander un psychologue pour un accompagnement sur-mesure.

Lui montrer qu’il n’est pas seul

Les anti-dépresseurs et les conseils d’un psychologue peuvent être d’une grande aide mais la dépression de votre conjoint se traite aussi avec de bons gestes de votre part. La première chose à faire est de lui montrer, par des mots et par des actes, qu’il n’est pas seul dans ce combat. Rien n’aggrave plus la dépression que le sentiment de ne pas avoir le soutien de la personne qu’on aime. L’accompagner chez le docteur est déjà une belle preuve mais vous pouvez en faire davantage. Vous devez rester à l’écoute de ses plaintes et de sa tristesse, ne jamais les minimiser même si vous pensez que ce sont des broutilles. Attention, il ne faut jamais le forcer à voir un médecin au risque de l’angoisser encore plus. Vous devez trouver le moyen de le convaincre sans accroître sa peur.

Ne pas lui dire de se ressaisir

Un individu dépressif ne parvient presque jamais à s’en sortir tout seul. Lui répéter constamment qu’il faut qu’il prenne sur lui est contreproductif. Souvenez-vous qu’il n’est pas dans cet état par plaisir, ni pour vous gâcher la vie. Inutile de lui demander de trouver la volonté et de faire plus d’efforts pour s’en sortir. Cela ne fera que le culpabiliser davantage et son état s’aggravera. De plus, il finira par perdre confiance en vous car vous deviendrez un facteur causal supplémentaire de sa dépression.

Le pousser à prendre des décisions

La perte de l’estime de soi entraine une incapacité de prendre des décisions durant la période de dépression. C’est à vous de l’aider sur ce point. Par exemple, vous pouvez l’inviter au restaurant en lui demandant de choisir l’établissement qu’il veut. Une fois sur place, laissez-lui la liberté de choisir son plat et commandez la même chose pour lui montrer qu’il a pris la bonne décision. Faites-lui des compliments sur ses choix de vêtements, de coiffure, etc.