toutdentaire

Les dents sont importantes pour l’esthétique du sourire, mais aussi pour une bonne mastication des aliments et un bon maintien de la structure osseuse dentaire. Ce sont les raisons pour lesquelles l’extraction de la dent est généralement le dernier recours quand un patient se plaint de douleurs. Selon la cause de ces dernières plusieurs autres solutions s’ouvrent au chirurgien dentiste, parmi lesquelles la résection apicale. En quoi consiste-elle et quand est-elle conseillée? Sur Toutdentaire il est possible d’avoir un premier aperçu de cette technique, des éléments de réponse en plus étant donnés à la suite de cet article.

La résection apicale, une intervention chirurgicale sur la racine dentaire

resection apicaleLa résection apicale est une intervention chirurgicale bien plus courante qu’on ne se l’imagine qui se pratique au niveau de la racine dentaire. En effet les dents ne sont pas seulement cette partie blanche que nous apercevons à chaque fois que nous dessinons un sourire sur nos lèvres. Elles ont une structure plus complexe dont des parties profondes et invisibles parmi lesquelles figure la racine.

Lors de l’opération chirurgicale c’est sur cette partie qu’intervient le chirurgien dentiste qui doit avoir une parfaite maîtrise de ses gestes et être doté des connaissances nécessaires pour réussir l’opération. Cette dernière consiste de manière plus précise à couper la pointe de la racine d’une dent qu’on appelle apex et qui se situe à l’intérieur de la gencive.

La résection apicale se déroule sous anesthésie locale pour empêcher que le patient ne ressente des douleurs au cours de l’opération. Le chirurgien effectuera ensuite une incision au niveau de la gencive de la dent concernée afin de procéder à la résection proprement dite et éliminer le granulome ou le kyste qui s’y était développé. C’est en effet la présence de l’un ou de l’autre qui justifie cette intervention.

La résection apicale, une intervention conseillée en cas de granulome ou de kyste

La résection apicale est appréciée comme option par de nombreux chirurgiens dentistes parce qu’elle permet de remédier à un problème sans avoir forcément à extraire la dent. C’est une autre alternative pour se débarrasser d’un granulome ou d’un kyste, le praticien procédant alors à l’enlèvement de la dent concernée, le vide laissé étant comblé par la pose d’un implant dentaire.

radio d'une dentLe granulome étant latent, c’est habituellement à la suite d’une radiographie que sa présence est constatée. Causé par une invasion microbienne, si rien n’est fait il peut entrainer des complications comme des inflammations des sinus maxillaires. Le dentiste conseillera l’intervention chirurgicale dans la plupart des cas lorsque le traitement des canaux aura échoué ou s’avère être impossible.

La résection apicale est aussi conseillée en cas de kyste. Développement tumoral plus volumineux qu’un granulome, il peut causer de fortes douleurs et avoir un impact sur le développement de l’os alvéolaire. Le traitement classique par cure du canal de la racine dentaire n’est que très rarement efficace dans ce cas. Pour se débarrasser de la prolifération tumorale le chirurgien dentiste conseillera directement l’intervention chirurgicale.

Peu connue par de nombreux patients, la résection apicale pour faire simple est une pratique qui consiste à couper le bout d’une racine dentaire sur lequel s’est développé un granulome ou un kyste. Un risque de récidive existe cependant, auquel cas l’extraction de la dent deviendra incontournable. Rendez-vous sur cette page pour en savoir plus sur cette intervention.