dents de lait

Si perdre ses dents de lait peut être une source de joie pour les plus petits (qui attendent souvent avec impatience le passage de la petite souris), on ne se doute pas le pouvoir incroyable de guérison que représentent ces dents. Des banques de stockage ont en effet découvert les propriétés étonnantes des dents de lait, une source incroyable de cellules souches qui permettraient de guérir de certaines maladies.

Nous vous expliquons pourquoi les chercheurs s’intéressent de près à nos dents de lait, mais aussi comment elles sont collectées, conservées, et utilisées pour sauver des vies.

Une source précieuse de cellules souches

dents de lait enfant

Vous ne le savez peut-être pas, mais les dents de lait de votre enfant peuvent bel et bien sauver des vies. Une biologiste anglaise, Sara Rankin, a en effet découvert que ces dernières contenaient des cellules souches, qui ont des propriétés de guérison très intéressantes et permettraient à leurs propriétaires de se défaire de certaines maladies graves précise le site holodent.fr

Les cellules souches se développent dès la période de gestation (plus précisément à partir de la sixième semaine de grossesse), dans le ventre de la mère. En plus de pouvoir s’auto renouveler (en se multipliant afin de pouvoir créer de nouvelles cellules souches), ces dernières sont connues pour leurs propriétés de différenciation. Concrètement, cela veut dire qu’en se développant, elles peuvent devenir des cellules complètement différentes, aux propriétés spécifiques.

 

Tout l’intérêt de cette découverte du professeur Rankin est que les cellules souches permettent de régénérer nos organes vitaux (en reconstituant tout type de tissu), notamment notre cœur, foie, mais aussi nos os, notre cartilage, nos muscles et même notre peau. De ce fait, elles sont très prisées par les chercheurs puisqu’elles aideraient à lutter contre des pathologies plus ou moins graves.

En effet, on aurait découvert que les cellules souches seraient des alliées précieuses pour guérir de la maladie d’Alzheimer, du diabète, des AVC, de la maladie de Parkinson, mais aussi de la tétraplégie ou de certains cancers. Le journal Slate a d’ailleurs rapporté en 2011 que des chercheurs américains avaient démontré que les cellules souches aideraient à améliorer les performances d’un cœur dont les artères étaient bouchées. Les maladies auto-immunes et les leucémies sont deux autres affections qui pourraient être guéries à l’aide des cellules souche, puisqu’elles permettent de régénérer nos tissus.

Comment utiliser ses dents de lait

Mais pour pouvoir tirer partie des formidables propriétés de nos dents de lait, il faut encore parvenir à accéder à ces précieuses cellules souches. Toujours selon la biologiste Sara Rankin, l’extraction des cellules souches à partir de dents de lait est d’ailleurs la méthode la moins invasive qui existe à ce jour. Elle explique d’ailleurs (dans une interview réalisée par la chaine anglaise BBC News), qu’en recyclant les dents de lait de son enfant, elle serait en mesure de lui sauver la vie s’il venait à souffrir d’une leucémie.

 

Pour autant, l’extraction des cellules souches reste très compliqué, et pas toujours légale. En France, par exemple, conserver des cellules souches (même à des fins médicales) est toujours interdit par la loi. Cette pratique reste toujours condamnée par l’Union Européenne (à travers le Groupe Européen d’éthique des sciences et nouvelles technologies). Pour les européens intéressés par les propriétés des cellules souches qui peuvent être extraites de nos dents de lait, il faudra se rendre en suisse, où l’entreprise pharmaceutique Future Health Biobank dispose de plusieurs banques de stockage.

Une méthode de conservation onéreuse

C’est l’autre problème que pose aujourd’hui l’utilisation des cellules souches contenues dans nos dents de lait. Car pour être efficaces, il va falloir les arracher avant qu’elles ne tombent naturellement. C’est en effet nécessaire pour que la pulpe de votre dent (dans laquelle sont contenues les fameuses cellules souches) reste exploitable. C’est généralement votre banque de stockage qui vous fournira un kit de prélèvement pour les dents de votre enfant, qui une fois reçues, seront stockées à très basse température.Et si l’extraction est loin d’être simple, la conservation reste elle aussi assez compliquée, et cruciale pour bénéficier des pouvoirs de ces cellules.

 

Une fois arrachées, les dents de lait devront en effet être stockées à une température de moins de 190 degré celsius, afin de conserver les cellules souches et éviter qu’elles ne meurent. Les banques de stockage ayant la technologie et le dispositif nécessaire pour conserver les cellules souches extraites de dents d’enfant sont également assez rares, du fait de la législation en Europe, mais aussi du coût que cela représente. Aux Etats-Unis, par exemple, la conservation de ces cellules vous coûtera la modique somme de 700 euros. En Suisse, il faudra débourser jusqu’à 2 250 euros (pour une durée qui peut aller de 25 à 75 ans).

 

La constitution de cette forme d’ « assurance vie » pour son enfant n’est donc pas à la portée de toutes les familles, ce qui réduit considérablement l’intérêt de cette découverte, pour l’instant.