soulager douleur dent

Enfants, adultes ou personnes âgées, tout le monde peut souffrir de mal de dent. Les douleurs surviennent sans prévenir et sont plus ou moins intenses. Elles peuvent vite devenir gênantes, insupportables, persistantes voire paralysantes. Quels sont les différents maux de dents et comment les soigner avant votre rendez-vous chez le dentiste ?

Comprendre les formes des douleurs aux dents et leurs causes

Les personnes qui ne se brossent pas les dents après le repas sont les plus susceptibles d’attraper un mal de dent. Dans la majorité des cas, les  bactéries et les infections au niveau des dents expliquent la douleur. Celle-ci peut, néanmoins, prendre plusieurs formes et avoir différentes causes :

  • L’abcès : il fait apparition quand la dent, et plus précisément la cavité pulpaire ou l’os alvéolaire (la base de la dent) ou encore la gencive, est infectée par une bactérie. La sensation douloureuse est aigüe et les ganglions ou des œdèmes se forment. Les symptômes s’accompagnent quelquefois d’écoulement de pus et de fièvre.
  • La carie dentaire : elle détruit l’émail et progresse jusqu’à dentine ou la pulpe dentaire en l’absence de soins appropriés. Au début, la douleur est insignifiante ou n’apparait qu’occasionnellement. L’intensité augmente au fil de sa progression, elle devient accablante et se propage vers les maxillaires, les oreilles, la tête… On reconnaît la carie à la sensibilité de la dent touchée au froid, à la chaleur ou au toucher.
  • La rage de dent ou la pulpite: elle résulte de l’aggravation de la carie dentaire. À ce stade, l’infection a atteint la pulpe dentaire. La douleur est carrément insupportable et peut même empêcher de dormir.

« Les conseils du chirurgien-dentiste le Dr Ari Elhyani,»

« C’est au centre de la dent, dans la dentine et juste sous l’émail que se trouve la pulpe dentaire. Elle est constituée de vaisseaux et de terminaisons nerveuses reliées aux nerfs maxillaire et mandibulaire, et par conséquent, avec certains nerfs des gencives, menton, lèvres, joues, nez… Quand la rage de dent touche donc le nerf de la dent, les douleurs peuvent irradier les différentes zones de la face, accompagnées de symptômes comme la fièvre, les gonflements, les problèmes de sommeil. Je conseillerai de prendre des antalgiques et de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire et d’utiliser un bain de bouche antiseptique, un jet dentaire ou une brossette pour compléter le brossage. Laissez aussi la dent reposer et n’exacerbez pas la douleur en mangeant des aliments sucrés, chauds, froids ou durs. »

Ari Elhyani – Chirurgien Dentiste diplomé faculté de médecine Paris Descartes

  • La gingivite et la parodontite : cette infection bactérienne touche la gencive et fait, généralement, suite à une accumulation de tartre. On la reconnaît aux rougeurs, gonflements et saignements fréquents au niveau de la gencive. Sans un traitement, l’infection évolue vers l’os et le tissu soutenant la dent. On parle alors de parodontite, pouvant provoquer le déchaussement de la dent.
  • La poussée dentaire : la poussée des dents de lait chez les enfants et des dents de sagesse chez les adultes de (18 à 25 ans) peuvent aussi causer des douleurs. Dans le premier cas, des enflures se forment sur les gencives de l’enfant qui deviennent aussi sensibles à la pression. Il peut souffrir de fièvre, de problèmes de sommeil, d’irritation. Dans le second cas, la sensation douloureuse est lancinant et peut irradier les oreilles, car les dents ne sont pas bien positionnées.
  • Les traumatismes dentaires : la luxation, la fracture, la fêlure… provoquée par un choc engendre également une douleur soudaine ou intermittente vive aux dents, surtout si elle se trouve à proximité de la pulpe dentaire. Dans certains cas, la dent se déchausse, l’os alvéolaire se fracture, la gencive se déchire, des plaies et des ecchymoses font leur apparition…
  • La sinusite : une grosse infection des sinus maxillaires, localisés près de la mâchoire supérieur peut finir par atteindre les dents, et notamment les molaires et les prémolaires. Les douleurs liées à l’infection ne disparaissent que lorsque la sinusite est guérie.

Les astuces pour soigner les maux de dent

Pour éviter que les infections dentaires ne pourrissent définitivement votre dent ou ne s’étendent vers des dents ou organes sains, il est urgent de les soigner. Mais d’ici votre rendez-vous chez le dentiste, voici des remèdes-maison que vous pouvez faire.

  • Prendre des antalgiques : l’automédication n’est guère conseillée mais pour calmer ou soulager les douleurs aigües, il est possible de prendre du paracétamol ou de l’ibuprofène.
  • Utiliser du clou de girofle : cette épice agit comme un puissant analgésique et antibactérien, vous pouvez mettre quelques clous entre la dent infectée et la joue le temps qu’ils fassent effet, puis les mâcher.
  • Utiliser de l’huile essentielle de girofle : imbibez un coton et tamponnez votre dent malade.
  • Appliquer des glaçons : enveloppez-les dans un linge et appliquez sur la dente ou au niveau de la joue pendant 15 mn.
  • Brosser les dents : avec une brosse à dents électrique ou à poils souples au moins 2 fois par jour, terminez par un brossage avec du fil dentaire, par exemple.
  • Utiliser un dentifrice naturel : optez pour celle dédiée aux dents sensibles.
  • Infuser des plantes : vous pouvez rincer la bouche avec de l’infusion de clous de girofle, de menthe poivrée, de myrrhe, de thé vert, de citron, de la camomille, d’ail… de l’eau salée ou du vinaigre de cidre également.

Attention, ces conseils ne résoudront que temporairement votre problème. Il est indispensable de consulter un chirurgien-dentiste au plus tôt.